Il y a des gens comme ça.

Quoique vous fassiez ils vous font sentir nul, minable, moins que rien.

Vous conduisez ? Les gens comme ça vous disent que ce n’est pas comme ça qu’il faut faire.

Vous cherchez une rue à pied ? Ils jugent votre sens de l’orientation.

Vous choisissez un vêtement ? Ils critiquent votre manque de goût.

Vous leur présentez vos amis, ils les critiquent après coup. Vous les invitez, il y a toujours un truc que vous auriez du faire autrement.

Ils ont toujours un mot à dire sur votre façon d’écrire, votre gaucherie, votre travail, vos loisirs.

Les gens comme ça peuvent être vos parents (catastrophique) ou seulement l’un des deux (Ouf !)

Un frère ou une sœur, et pas forcément un aîné qui profite de son âge pour vous écraser de sa supériorité.

Un ami ou votre conjoint.

Pour peu que vous soyez timide ou ancien timide, que vous manquiez de confiance en vous ou que vous ayez mis des années à acquérir un minimum de confiance en vous, les gens comme ça auront tôt fait de vous remettre à votre place… Selon eux, c’est à dire au ras du sol ou plus bas que terre.

Parfois même sans une parole.
Les gens comme ça sont en forme quand vous vous sentez fatigué, bien habillé quand vous vous êtes habillé à la va vite, le portefeuille bien garni quand vous venez de perdre votre boulot.

Ce n’est presque pas leur faute, ils sont comme ça les gens comme ça.