Si il y a bien une chose qu’il ne faut jamais me dire c’est ” Passe le bonjour à Marcel “.
Non il ne faut pas me le dire, car jamais je ne le ferai !

Je ne vois pas l’intérêt de dire ” T’as l’bonjour d’Alfred “.
Si Alfred a envie de dire bonjour à Marcel, qu’il le fasse lui même, et puis le risque c’est que Marcel me réponde : passe lui aussi le bonjour, et on n’en sort plus comme dans le sketche de Norman !

Le bonjour d’Alfred c’est un souvenir qui revient de loin. Je crois que c’était un dessin animé, ou un feuilleton pour enfants, ou une blague…

Un peu comme ” t’as des nouvelles de Paul “, si tu voulais vraiment des nouvelles de Paul, tu lui passerais un coup de fil.
Je n’aime pas jouer les intermédiaires.
Je sais, vous allez me dire, c’est sympa quand même d’avoir des nouvelles des gens qu’on ne voit plus !
Je suis d’accord sur ce point : on se donne tous des nouvelles, on entend tous des petites nouvelles de ci, de là : ” Paul a pris sa retraite et il est parti habiter dans le Sud “.
Je suis contente pour lui. Alors de quoi je me plains ? C’est simple, c’est venu tout seul, spontanément dans la conversation.  Je ne demande jamais ” tu as des nouvelles d’Alfred (ou de Paul) ” et je n’aime pas qu’on m’en demande.

Je m’égare, ce n’était qu’un long préambule. Je vais de ce pas vous raconter comment une ancienne du cours de théâtre dont je n’ai plus de nouvelles et tant mieux, m’a prodigieusement agacée avec un seul mél !

Le contexte : Miranda était mon binôme l’an dernier pour le sketche de fin d’année. Il y a quelques personnes qui percutent et avec qui je m’entends bien au théâtre, celles qu’on a pas envie de voir partie, Miranda en fait partie. Le prof nous prévient  en septembre qu’il a déjà eu des réponses des anciens à savoir qui va continuer les cours cette année. J’ai écrit à Mirande pour lui dire que j’espère qu’elle continue. Elle me répond.

Heureusement que les gens ne voient pas les sous-titres  : nos pensées ! Mais là je vais vous les mettre en vert…

Coucou Louisianne,

Merci pour ton message.
En fait, j’ai décidé de faire une pause cette année.

Nul ! Les gens qui font une pause ne reviennent jamais ! Je garde en réserve ma troisième année ! N’importe quoi ! (1)
Cela me manquera sûrement mais je n’ai pas trop l’énergie et l’envie, en ce moment.

Je suis sûre qu’il y aura de super nouveaux et nouvelles !!
C’est ça ! Si il y avait des gens super partout, le boulot, la danse, le théâtre, tout serait parfait !

Je viendrai voir le spectacle à la fin de l’année, c’est sûr !
Qu’est-ce que j’en ai à faire ? Tous ceux qui ont arrêté à la fin de la première année ont dit la même chose et ne sont pas venus !

Embrasse tout le monde de ma part.
Compte là dessus et bois de l’eau !
Je n’ai même pas l’intention de parler de notre échange de mél !

Bises

Voilà comment une personne peut en un seul mél n’écrire que des phrases qui m’énervent ! C’était mon mini coup de gueule du jour…

Sinon pas de problèmes, tout va bien. J’ai bien entendu oublié Miranda… comme les autres du groupe qui ne m’ont pas demandé de ses nouvelles…

Et je m’amuse toujours autant au cours de théâtre… avec ou sans gens ” super “.

 

1 - Il s’agit d’un atelier débutant qui dure 3 années scolaires. Au bout de 3 ans, on ne peut plus revenir (on intègre un troupe si on le souhaite). Je suis  en 3ième année. Le prof nous a dit que tous ceux qui font ” une pause ” pensant garder leur 3ième année de côté ne reviennent jamais. C’est logique, on passe à autre chose.