128090614

L’autre jour un copain m’a écrit que tout va bien, pour la soirée cocktails, il a un saut à champagne ! 

Je me suis demandée si le bouchon allait sauter très haut ! Et j’avoue qu’à force de voir des seau bizarre, ou de rencontrer des sots, j’ai mal aux yeux et je finis par douter de mes propres capacités orthographiques !

Alors on reprend depuis le début !

SAUT : du verbe sauter, tout le monde sait sauter, donc quand on saute, on fait un saut ! Du saut en hauteur aux jeux olympiques, un saut de puce, un saut de deux mètres. Le saut de l’ange à la piscine, bref facile à comprendre ! 

SEAU : celui là c’est celui (ou plutôt ceux) que portait Causette : un seau d’eau, un seau à champagne. Le seau où on jette la serpillère et même si on aime pas faire le ménage, nous avons tous vu un seau dans notre vie !

SOT : voilà un mot inusité ! Certes nous rencontrons encore des sots (dans les livres de la comtesse de Ségur) mais nous les appellons autrement (souvent cela commence par un C comme c*n ou cre*tin), mais le simple d’esprit serait plus approprié…
Puisque le sot ou la sotte sont inusités, alors pourquoi les gens l’écrivent encore ? Pourquoi écrit-on un sot à champagne, ou un sot de l’ange ? Bon le sot existe, il faut le savoir, mais on doit pas l’écrire souvent ! 
Il faudrait que j’essaye, tiens : mon chef est tellement sot qu’il n’a pas compris ! Tellement quoi ??

SCEAU : celui là c’est l’administratif, le noble, celui qui impressionne ! Un sceau se fait avec de la cire, sur un document. Si on pose les scellés sur une maison, on met un sceau. Et personne n’a le droit d’entrer !

Là aussi il est rare qu’on ait à l’écrire ! Pourtant on le voit quand même écrit ! Mal à propos, toujours pour dire seau ou saut !

Alors fini les erreurs de saut !