poil_de_caroote.JPG

 

Dame sorcière a raconté comment elle s’était retrouvée avec des cheveux verts, cela m’a rappelée une mésaventure capillaire !
Qui n’en a pas connu ?

Jeune je voulais teindre mes cheveux en noir corbeau.

Stupide manie de jeune !  Artémis qui a pourtant une jolie couleur châtain foncé se teint aussi en noir corbeau.
Cela durcit les traits et je ne vois pas l’intérêt… Comme je le dis aujourd’hui je ne l’aurais point dit quand j’étais jeune

- un jour ou l’autre j’aurais les cheveux blancs, j’ai bien le temps de me teindre les cheveux et j’en aurais même ras le bol très vite !

Mais voilà Laurent, qui avait de l’importance de ma vie à cette époque comme à toutes les autres, trouva le résultat pas terrible et me demanda pourquoi j’avais fait ça.

Aïe !
Influençable ? Sûrement ! Aujourd’hui je dirais : je me coiffe comme je veux de toutes façons neuf fois sur dix tu ne vois pas la différence !

J’ai voulu retrouver ma couleur.

Croyant naïvement qu’on pouvait effacer la couleur (ce n’était pas une couleur temporaire ça n’existait pas à l’époque) comme on gomme une tache sur un dessin, j’achète le super shampoing décolorant.

En me disant que j’arrêterais à temps la pose, avant d’avoir les cheveux blancs. Oui on efface du noir, on devient marron puis enfin blanc.

Sauf que pendant que le produit, (hyper acide, avec une odeur à déboucher le nez en cas de rhume) posait, je constate avec horreur une tache orange poil de carotte au dessus de mon crâne !

Affolée je rince tout, et  là je vois que j’ai une deuxième tache orange sur la nuque dans la longueur des cheveux.

Je pique aussitôt un carré Hermès à ma mère. Ce n’en était pas un sûrement, mais ça y ressemblait. Les foulards discrets, le style uni bleu marine ou noir étaient rares. C’était des chevaux, des dorures, des feuillages entrelacés, enfin vous voyez ce que je veux dire.

Ce foulard sur la tête, je file “en face”. Heureusement que j’habite en ville. Et je rachète une coloration châtain foncé reflet écureuil doré.

Et je reteins ! Une vraie catastrophe pour les cheveux ! Sans être sublimes, ils ne méritaient pas un tel traitement.

La couleur orange a disparu, mais les  taches oranges se voyaient quand même : il restait deux taches de cheveux anormalement plus clairs que le reste ! Châtain moyen clair sur châtains foncés.

J’ai réussi à cacher la tache de la nuque dans une natte serrée que j’ai relevé en chignon. Plus difficile de cacher la tache su sommet du crane, même cheveux attachés serrés. Je me souviens qu’un garçon de ma classe plus observateur que les autres a remarqué le haut de mon crane.

Plusieurs mois plus tard, j’ai coupé mes cheveux, pourtant j’aurais juré ne jamais adopter les cheveux courts.

Je me suis donc débarrassée de la tache de la nuque, mais il a fallu encore très longtemps pour que la tache du crâne disparaisse, au fur et à mesure des coupes.

Martine m’avait raconté qu’elle s’était retrouvé un jour avec les cheveux verts. Mais elle avait au moins une excuse, les produits de teinture après guerre étaient très rares et hormis chez le coiffeur, peu de gens prenaient le risque de se teindre les cheveux dans l’évier.

Plus jamais je n’ai tenté de couleur ensuite, à part quelques éclairages et balayages chez le coiffeur.

J’ai tenté les couleurs effaçables, mais là ça fait moins peur !