N’ayez crainte, vous n’êtes pas dans la catégorie ” maîtresse d’école ” je ne vais pas vous apprendre l’orthographe du mot simple.

Simple, je veux vous parler de l’adjectif lorqu’il désigne des personnes, des humains, des gens, et c’est déjà bien plus intéressant…

Je ne vais pas m’étendre sur les simples d’esprit, ceux qui sont heureux parce qu’ils verront Dieu. J’aima bien aussi l’expression : Heureux les fêlés parce qu’ils laissent passer la lumière.

Les gens simples on les oppose aux maniérés, aux snobs, aux coincés. Ils sont simples dans leur comportement, dans leur manières, ils sont abordables. Ils sont à l’aise, ils mettent à l’aise. Les gens simples ont toujours existé, aujourd’hui nous avons des tas d’expressions : ils ne se prennent pas la tête, ils ne s’écoutent pas parler. On parle aussi de personne simple quand on parle d’une star, d’un célébrité. De ceux qui ont l’habitude d’être adulés, de se faire servir quand on a l’agréable surprise de les découvrir “simples”.

Ne vous méprenez pas ! Ce n’est pas parce que les gens sont simples, que c’est simple. On a tendance à croire que les gens simples sont des simples gens ! Point du tout ! Il est simple parce qu’il a un simple métier, elle est simple parce qu’elle vit à la campagne, ils sont simples parce qu’ils n’ont pas passé dix ans sur les bancs de l’école pour avoir bac + 10…

Ce n’est pas si simple. Des grands hommes peuvent être simples. Des génies peuvent être simples, des experts dans quelque domaine que ce soit peuvent être simples. Ce sont souvent d’ailleurs ceux qu’on invite à faire des conférence, le grand ponte qui parle de choses compliquées avec des mots simples, le psychiatre capable de parler avec des mots de tous les jours et d’être comprise par le grand public, le chercheur qui a gardé les pieds sur terre.
On peut être très intelligent et simple, très cultivé et simple, bourré de talent et simple.

Et puis il y a aussi les gens simples. Souvent je parle des gens simples et les gens se méprennent sur le sens du mot que j’emploie.
Je vais y revenir.

Les gens simples dans leur fonctionnement. Je pourrais les opposer aux gens compliqués mais ce serait inexact. Les gens compliqués ce sont ceux qui compliquent tout, j’en ai déjà parlé dans un billet.

Les simples ce sont ceux que j’oppose à complexe. Leur mode de fonctionnement est facile à comprendre, il suffit de les fréquenter quelques mois pour en faire le tour. Ils se présentent presque avec leur mode d’emploi tatoué sur le front, la première impression est la bonne parce qu’il n’y a rien à cacher.
Idéal quand a pas envie de creuser, idéal si c’est un enfant et que vous en avez cinq ou trente à gérer, idéal si vous vous arrêtez à la façade.

Les gens simples ne m’intéressent pas. Attendez ne me lynchez pas tout de suite, je n’ai rien contre eux, je ne les évite pas, ils peuvent être d’une compagnie agréable. Mais voilà…
 

Cela prend du temps pour connaître les gens. Et moi j’aime ça. J’aime les gens dont on dit : ” il gagne à être connu “. J’aime quand ce n’est pas simple, qu’il y a quelque chose  à découvrir derrière la façade sociale. 
Mon précieux est de ceux-là. Je préfère les secrets, les discrets, ceux qui n’ont pas leur mode d’emploi tatoué sur le front.
Et ceux là peuvent très bien être
simples d’ailleurs !

Je n’aime pas la facilité, je préfère la patience et l’adversité.

Un ami que l’on connaît depuis des années et dont on découvre encore un trait de caractère. Une cousine qui dans une circonstance particulière se comporte d’une manière inattendue. L’un de nos enfants dont on découvre à l’âge adulte un trait de personnalité que l’on avait pas soupçonné. Si je dis ” l”un deux ” c’est que nos enfants se ressemblent rarement. Vous pouvez en avoir un simple et un complexe.

Découvrir avec surprise quelque chose que l’on avait jamais vu, ou le découvrir parce que l’on s’intéresse à l’autre et que l’on a pris le temps de le connaître est un vrai bonheur.

Un mot simple peut être compliqué. J’apprécie les gens simples (en bleu) mais les gens simples (en violet)  ne sont pas ceux qui m’intéressent.

C’est d’ailleurs mon précieux qui m’a inspiré ce billet, un jour où il me disait qu’il apprécie les gens simples et que je disais que les gens simples ne m’attirent pas. Nous ne parlions pas du même simple.

Un jour je parlais avec un copain danseur de son ancienne petite amie, je lui disais :
- cette fille est très sympathique, souriante, mais je n’ai jamais réussi à cerner sa personnalité.
Il m’a répondu : elle est simple.
Je suppose qu’il parlait de
simple, moi j’ai cormpris simple, mais peut-être qu’il parlait des deux et il est fort probable qu’elle était les deux.
Je n’ai pas posé de question pour éviter de se lancer dans un débat ou qu’il pense que je la jugeais simplette !

Peut-être qu’il existe un mot que j’ignore pour désigner les simples en violet, si vous le connaissez cela m’intérese.

Les mots je les aime, je les collectionne, je les adopte si ils peuvent m’aider à exprimer une idée simple !