Je me souviens d’une réflexion dans un livre de Christiane Collanges. J’ai lu plusieurs de ses livres. Ils traitent de la sociologie, de psychologie. Sociopsychologie un domaine qui m’intéresse, vous l’aurez sûrement compris.
Ses livres ne sont aucunement ” prise de tête “  : Chers enfants, moi ta fille, moi ta mère. Bien entendu elle aborde des sujets qui correspondent à sa tranche d’âge et nous parle de nos enfants ados puis jeunes adultes, de nos mères qui vieillissent, de la situation d’une belle-mère injustement jugée pénible.
Je me souviens également qu’elle avait silloné la France pour interviewer des grands-mères, mais revenons à nos moutons.

L’auteur parle du langage et des petites réflexions qu’il vaut mieux éviter dorénavant pour ne pas blesser. Je ne parle de la langue de bois. Les expressions soit disant amusantes qui se moquent des gays. En toute modestie elle disait : ” moi la première j’ai plus d’une fois utilisé ces expressions, mais les temps changent “.
C’était il y a très longtemps, mais du coup je me suis dit que moi aussi je ferai bien de faire attention. Certes j’ai eu des copains gays et je sais bien qu’ils ne s’offusquent pas facilement, mais il faut être logique avec soi-même.

Ce n’était qu’un préambule trop long et pas du tout le sujet que je voulais aborder.

J’aime bien le dessin sur le cliché que je vous met en bas. Clichés, généralités, il est facile de tomber dans ce travers. J’essaye de me surveiller et j’y arrive à peu près.
Marc m’a dit cette chose très sage : j’ai appris qu’il ne faut pas parler des généralités mais parler des gens que je connais !

Gwenaël est dans les généralités. Il en veut à la terre entière, surtout aux femmes, aux filles parce qu’il n’a pas encore trouvé la bonne !
J’essaye de lui expliquer qu’il ne faut pas être négatif, ni aigri. ” Toutes les mêmes ” non ce n’est pas un bon discours !
Les filles n’aiment pas les intellos, les filles préfèrent les mauvais garçons, les filles ne pensent qu’au fric, les filles aiment les hommes pas timides, les filles sont égoïstes, les filles n’aiment que les très beaux même si ils sont bêtes à manger du foin, les filles veulent me changer, les filles veulent un enfant tout de suite, ou alors un père pour le gosse qu’elles ont fait avec le premier venu…

Et bien souvent il me fait rire parce qu’il fait la question et les réponses :
- Oui je sais tu vas encore me dire ” mes filles ne sont pas comme ça ” !

Et pas que mes filles : moi non plus je ne suis pas comme ça !

Parfois il lui arrive de dire que ça vient peut-être de lui. Cela me rappelle mon billet ” le mauvais cheval “. Il ne doit pas attirer les bonnes juments, ou alors il ne les voit pas.
Cela dit je trouve que le fameux discours ” c’est de ta faute “, c’est aussi une généralité !
L’époque est au développement personnel, les gourous sont sur la toile, tu n’as qu’à faire ” un travail sur toi ” et sortir ta CB, et tout ira mieux !

Et comment je vais conclure ce billet sans faire une généralité ?